NAISSANCE DE "RETOUR DE GALBORD" ET PRESENTATION DE L'EQUIPAGE

RETOUR DE GALBORD est un ATLANTIS 370, dériveur intégral en aluminium construit en 1999 chez DUJARDIN-ICOFRANCE sur plans Gilbert CAROFF.

LA COQUE CHEZ DUJARDIN

Ensuite la coque est acheminée au Croisic pour y être peinte et aménagée.

Chez MARINE ATLANTIQUE

Au Croisic chez MARINE ATLANTIQUE.

chez_Marine_Atlantique.jpg

Nous l'avons acheté d'occasion en 2002, il était en parfait état et correspondait à ce que nous cherchions, à savoir un bateau solide, dériveur intégral comme notre précédent bateau, un Kelt 8,50. En effet, notre but est de réaliser un tour d'Atlantique puis peut-être un tour de Méditerranée par la suite. Petit à petit nous allons l'équiper dans cette optique : radar, spi asymétrique, hélice Maxprop, propulseur d'étrave, éolienne, panneaux solaires, traceur. Voici les photos de l'intérieur du bateau qui a la particularité d'être à salon de pont sans séparation véritable entre le carré et la couchette propriétaire donnant une impression d'espace et de clarté.

Commençons la visite par la descente : OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Puis à gauche de cette descente, la cabine des invités : OLYMPUS DIGITAL CAMERA

à droite, l'entrée du cabinet de toilettes avec au fond le local technique d'un côté et la penderie à cirés de l'autre : OLYMPUS DIGITAL CAMERA

en continuant sur tribord, la table à cartes : OLYMPUS DIGITAL CAMERA

puis la cuisine : OLYMPUS DIGITAL CAMERA

une vue vers l'avant prise au pied de la descente : OLYMPUS DIGITAL CAMERA

sur babord, le salon de pont surélevé : OLYMPUS DIGITAL CAMERA

et en avant de celui-ci, la couchette royale de votre serviteur : OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

VISUALISATION DU COCKPIT ET DE L'EQUIPAGE :

le poste de barre, déporté à babord contre le roof, la commande est hydraulique : OLYMPUS DIGITAL CAMERA

le skipper et son petit fils, la relève est assurée : OLYMPUS DIGITAL CAMERA

mon épouse et ma fille : OLYMPUS DIGITAL CAMERA

mon fils : OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet